Barre de navigation : Accueil > Journal > Bonne lecture !
banniere
Menu

A la recherche de soi, de l’objectivité à la subjectivité intéressée

18 Sep 2017
Tu t’es regardée dans un miroir ? :penseur:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Oh ! Mais pourquoi tu me parles comme ça ?!! :grrr:
T’écris pas pendant des mois sur le site, et là, tu débarques et tu m’attaques direct ? :grr:
J’y crois pas… Jsuis au bout de ma vie là !!!
tip-top rédacteur : Euh… :gni:… Dis… t’aurais pas regardé trop de télé-réalité, toi ? Je te reconnais plus… C’était juste une simple question…
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :dontcare:
tip-top rédacteur : :siffle:… J’avais peut-être une idée derrière la tête.
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Pour changer… :pfff:
tip-top rédacteur : Non, elle est super intéressante celle-ci !!! Tu verras ! :yeah:
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :mouais:… il m’arrive… de me regarder dans le miroir, effectivement… sporadiquement… à des fins esthétiques, pour vérifier l’harmonie de mes tenues vestimentaires ainsi que mon agencement capillaire…
tip-top rédacteur : Ouais… enfin, tu ne réponds pas vraiment à ma question. A vrai dire, je voulais savoir si tu t’étais déjà vue réellement dans le miroir, ton vrai toi ? Hmm… :penseur:
Est-ce qu’on peut se voir tel que nous sommes réellement dans le miroir, avoir une juste image de soi, objective, franche, sans déviation ?
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :dontcare:


Ce n’est pas tant l’image en tant que tel mais ce que nous sommes, qui nous sommes… Est-ce que l’on peut se voir objectivement tel que nous sommes ou cette image sera forcément déformée par nos expériences, nos rencontres, notre éducation… ? :penseur:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :pfff: … passons cet affront…
Tu y as répondu à ta question… Du moment où tu te regardes toi, forcément tu perds toute notion d’objectivité par essence même. Le produit de ta vision ne pourra être que subjective. Seule, peut-être une analyse poussée en essayant d’extraire tous les éléments de subjectivité pourrait faire émerger une silhouette à peu près fidèle… mais le risque de la déformation subjective y est intrinsèquement attachée !


Il t’est déjà arrivé de te regarder dans un miroir ?

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :grrr: … Ne recommence pas tip-top ! Ma patience a des limites que tu pourrais très vite découvrir !!!
tip-top rédacteur : Non, je suis très sérieux…
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Oui, je me suis déjà regardée dans un miroir :mouais:
tip-top rédacteur : Uniquement dans un seul miroir ?
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Euh… :Oo: Où veux-tu en venir ?
tip-top rédacteur : Les miroirs sont tous différents… Pas énormément. La plupart du temps ils nous reflètent une assez juste image de nous. Mais parfois, en les comparant, on pourra noter de légères variations, de petites déformations. Un tassement ou un allongement… Tu vois ?
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Les miroirs déformant ?
tip-top rédacteur : Là, c’est exagéré, mais oui, c’est un peu l’idée. Mais entre deux miroirs tu peux également apercevoir des petits changements. La pièce et l’éclairage modifient également ce que tu perçois. L’angle de vue : de face, de profil, intermédiaire… Au final, laquelle est la plus juste ? Difficile à dire, non ?
Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Je ne vois pas où tu veux en venir…

J’aime bien comprendre comment fonctionne ce qui m’entoure et je me suis dit que ce n’était pas déjà aussi simple qu’il y paraît de se comprendre : moi, toi mais également les autres. Il n’est pas aisé de se percevoir.

J’aurais d’emblé plutôt l’impression que nous accumulons des informations que nous transmettent les autres sur nous même. D’abord nos parents durant la petite enfance, puis les camarades de classe, les amis… les rencontres plus ou moins proches. Le conjoint, la conjointe. Tous, participent à la construction de cette image. Ils apportent à leur manière leur pierre à l’édifice de notre statue en quelque sorte, image solide que nous aurons de nous. Et cela que la pierre apportée fortifie les fondations, parachève l’œuvre ou tout au contraire, fragilise l’ensemble jusqu’à la démolir intégralement… Notre image intérieure avec cette métaphore de la statue serait construite de l’extérieure…

Après tout, c’est bien là tout l’objet de l’éducation. Celle-ci bienveillante et attentive a pour objet la construction d’une image harmonieuse garante de l’épanouissement physique, psychique et émotionnelle de l’individu. Construction parfois citée en relation avec l’estime que l’on a de soi…

Quoique, l’estime de soi n’est qu’une approximation de ce Soi ! Un peu comme une lunette astronomique qui tenterait d’apercevoir le noyau de notre être…

Mais cette partie me plaît moins… elle manque d’image… J’aimais bien les pierres, la statue… le reste est trop abstrait…

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Tu sais que rien n’est bien concret dans toute cette discussion, sur tout ce site, rassure-moi ? :mouais:
tip-top rédacteur : A nous d’y remédier :wouah:


J’ai besoin d’une image simple pour comprendre le problème : au départ, nous avons « nous », notre image de nous la plus fidèle possible. Une forme de point culminant, inatteignable, théorique : la version la plus parfaite de nous ! Ce serait un peu comme un noyau dur !

A cela s’ajoute divers filtres : l’éducation, l’estime de soi, l’expérience, les réussites ou les échecs… Tous ces filtres impactent sur la vision du noyau dur. La sublimant par moment, ou la dénigrant à d’autres. Un filtre glossy nous projettant dans The Little Poney ou Les Bisounours ou un filtre gothique noir et blanc, accentuant les contrastes jusqu’à rendre chaque bord tranchant, avide de sang frais et faisant apparaître le noyau tel une évacuation d’égoût de Sin City…

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : :naaan::yurk:
tip-top rédacteur : ça va ? :penseur:


Maintenant, est-il possible de se voir sans ces filtres heureux ou malheureux ?

Quoique… Cela nous apporterait-il vraiment quelque chose ? :penseur:

Après tout, garder le flou sur ce noyau ne serait-il pas plus avisé ? Tu t’imagines si tu pouvais te voir réellement avec tes forces et tes faiblesses ? Tu le souhaiterais ?

Se serait un peu comme connaître son avenir, ou la date de sa mort, ou gagner aux jeux de hasard une très grosse somme… ça tuerait le Game ! :langue:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Le Game… :mouais:
tip-top rédacteur : :hihi:


J’ai envie de f…

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : ça ne m’intéresse pas ! :mouais:
tip-top rédacteur : Tu m’as coupé dans ma conclusion ! :ouin:


J’ai envie de finir sur une touche plus enthousiasmante :hihi:

Après tout (pour la deuxième fois :hehe:), peu importe que l’on se connaisse mieux ou pas… Quel intérêt ? Par contre, à défaut de ces messages encourageants ou bienveillants, je prônerais la tromperie… ou plutôt l’auto-tromperie : Trompe-toi !

Oui ! Cher lecteur, cher lectrice, je t’enjoins vigoureusement à te tromper ! Mens-toi, trompe-toi sur tes capacités ! Tu te surprendras parfois, tu te créeras quelques petits moments de suspens qui te délivreront d’agréables auto-sourires ! Et surtout tu pourras parfois te surpasser…

Déplacer un véhicule ? Selon les capacités physiologiques humaines, à moins d’être haltérophile surdimensionné, c’est impossible ! Mais toi, tu vas te hacker, te pirater, te tromper… Tu vas tromper ta vigilance et ta rationalité… Tu peux le faire ! Allez, chiche ! Teste :hehe:

La différence avec les encouragements ? Ben, tu le sais à peu près ce dont tu es capable mais là, sciemment, tu vas entrer dans ton propre jeu, avec les connaissances que tu as de toi, pour glisser dans les fissures de ta fondation le ciment qui va solidifier l’ensemble, qui te fera paraître meilleur, qui te convaincra que tu es meilleur ! A ce moment les règles auront changé. Tu détermineras ce que tu veux faire de toi et l’image que tu souhaites avoir. Désormais, elle est entre tes mains et libre à toi de la modeler à ta convenance, selon tes intérêts !

Ferme les yeux… et surprends-toi !

Vues : 90 - Commentaire : 0

Commentaires :

:

:

:

:

:chinois: :charte: :bigrin: :batman: :attention: :ange: :arf: :clown: :confiant: :content: :cool: :cool2: :cooool: :cowboy: :decu: :diable: :dontcare: :epee20centmodif: :erk: :fillette: :fleched: :gni: :grr: :grrr: :grucho: :gun: :hehe: :hihi: :hihi2: :hiver: :hum: :idee: :infirmiere: :langue: :love: :malade: :malade2: :mariee: :marin: :marrant: :mort: :mouais: :myope: :niark: :ninja: :nooo: :nuage: :o: :Oo: :ouin: :oups: :penseur: :pfff: :pirate: :punk: :punk2: :ring: :robot: :robotange: :roi: :roi2: :rouge: :salut: :seventiz: :sick: :siffle: :slajou: :smile: :smiley29: :snif: :sniff: :soleil: :taureau: :tongue2: :unsure2: :vengeance: :winks: :wouah: :x: :yeah: :yeah_baby: :zicgood: :zazoo: :zik: :zik2: :zik3: :zik4: :fouetbase:

Autres (à la demande d'Emcle ;)) :

:3694: :9384: :74591: :bhouhou: :bienjoue: :boulay: :dejarefuse: :deterrage: :fouet_2: :jeplaidenoncoupable: :mdr: :naaan: :neutre_final: :saber: :syn: :tusors: :yeepee: :youpi: :yurk: :zibou:

Une illustration à tes propos ? Tu sais... Confucius disait : "Une image vaut mille mots."
Attention ! 1Mo max et format jpg, jpeg et png exclusivement ! Nous ne sommes pas faciles ! :hihi:

La digression - Version 0.0.2 : La meilleure avant la suivante :p - Statistiques - Contact
Valid XHTML 1.0 Strict

© La digression, 2016/2017 - Tous droits réservés