Barre de navigation : Accueil > Journal > Bonne lecture !
banniere
Menu

Tu veux rester jeune ? Jeûne !

04 Mar 2017
Traversé du désert

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Et jeune tu demeureras dans la tombe… Tu recherches une épitaphe qui claque ? :mouais:

tip-top rédacteur : Gloups… :wouah: T’es morbide ! :pfff: Non… tu ne m’aides pas pour enchaîner mes articles… C’est le résumé que je me suis fait en une phrase, qui claque comme tu dis, de l’article que j’ai lu regroupant de nombreuses conclusions d’études récemment menées sur nos habitudes alimentaires (respire :siffle:).

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Elles te recommandent de jeûner ? Alors je peux d’ores et déjà t’affirmer que cela ne te permettra pas de rester jeune mais que ce brutal changement dans tes apports caloriques va stresser ton corps !

Tu l’approvisionnes correctement pendant des années (je suppose…), et un jour, tu le restreins drastiquement. Tu lui coupes les vannes d’entrée ! La réponse ne tardera pas à ce faire entendre, cinglante et lapidaire (pour ta double peine !) : ton corps limiteras ses dépenses caloriques pour affronter la période de famine et quand elle prendra fin, car cela se produira, elle stockera des réserves supplémentaires pour mieux faire face à un nouvel épisode d’austérité nutritive :grucho:

tip-top rédacteur : J’aurais été d’accord avec toi auparavant mais sous un autre angle... Après lecture de l'article...

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Crédule… :mouais: Le mécanisme que je t’ai décrit, tu peux l’expérimenter, c’est le fameux effet yo-yo des régimes à succès. Ils fonctionnent un moment puis c’est la chute assurée car tu ne peux maintenir tes restrictions caloriques indéfiniment.

tip-top rédacteur : :penseur: … J’ai une démonstration, celle de l’article à te proposer, tu me diras ce que tu en penses. Alors, je te plante le décor. On discute tranquillement ici sur le site. Eloignement du champ, zoom inverse. Les années défilent et l'horloge du temps remonte. Les siècles s'égrènent à rebours...

La Révolution industrielle. Les Grandes découvertes. L’époque médiévale. Les grandes civilisations. Le Néolithique. Le Paléolithique.

L’homme parcourt de vastes espaces vierges de toute construction, chasse, cueille les fruits qu’il rencontre au grè de ces pérégrinations. Qu’est-ce qu’il mange ? De la viande, des fruits, des végétaux suivant la zone géographique, la saison et les opportunités. C’est notre quotidien depuis notre apparition il y a 200 000 ans. On mange de manière erratique, bien loin de nos trois repas majeurs et de nos collations de 10/16 heures ! :hehe:

Je parle de bouffe hein :langue:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Mais ce n’est plus notre vie !

tip-top rédacteur : Depuis ces onze mille dernières années si on compte très large, l'époque où on s'est sédentarisé. On a trouvé un lopin de terre sympa et on s'est installé :hihi:.

Donc pendant 189 000 années, excuse-moi du peu, nous mangions quand l’occasion se présentait mais, révolution du néolithique oblige, nous devons à présent manger pour notre bien trois fois par jour !

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : L’espérance de vie sur ce temps, ces 189 000 ans, ainsi que ses conditions rudes, tu en fais quoi ?!!

tip-top rédacteur : Certes mais notre corps s’est construit avec cette source d’approvisionnement. Il s’est forgé et adapté avec ces contraintes, dans la rigueur et l’indigence !

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Où veux-tu en venir ?!!

tip-top rédacteur : Sans aller dans un extrême qui nous conduirait à adopter un régime alimentaire promu par les critiques culinaires du Paléolithique, le regroupement des études synthétisé dans l’article encourage un jeûne intermittent : 2 jours sur les 7 que comptent une semaine.

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : … deux jours sans rien manger… :o:

tip-top rédacteur : … Faut voir le profit que tu peux acquérir, autrement ce n'est guère attrayant ! Durant ces jours où tu ne manges pas, ton organisme va puiser dans ces réserves adipeuses, tes graisses…

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Tu sais ce qu’elles te disent mes graisses ? :gun:

tip-top rédacteur : Dit pas ça… car je vois bien un dessin sur un ventre avec une petite bouche et des yeux :wouah:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Pfff… :pfff:

tip-top rédacteur : Tes graisses, mes graisses, nos graisses, les réserves de graisse sont sollicitées. Après tout c’est leur but dans la vie ! La graisse est bonne, nécessaire. Ce sont de bons réservoirs énergétiques. Mais il faut bien les utiliser parfois. Apparemment, leur sollicitation dans ces périodes rudes, ces deux jours, stimulerait le métabolisme et procurerait un sentiment de dynamisme inédit !

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Apparemment… stimulerait… procurerait… il y a beaucoup de conditionnel dans cette phrase… :penseur: Beaucoup d’idées spéculatives, hypothétiques, un miroir aux alouettes destinés à promouvoir un nouveau régime révolutionnaire dans la lignée de la mode sans-gluten, sans-huile de palme ou sans-… Oui, sans-tout, c’est ça ! C’était l’étape qu’il manquait ! Grrr :vengeance:

tip-top rédacteur : :Oo:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Pendant 189 000 ans nous avions un certain mode de vie, on était nomade et on parcourait la savane. Depuis, à grand renfort de découvertes, d'innovations, d'évolution nous disposons d'un confort domestique et alimentaire. Tu n'as plus à chasser pour trouver ta nourriture, mais juste à ouvrir la porte de ton frigo !

Si je suis ta logique, pourquoi ne pas vivre à l'extérieur, dans des grottes ou sur des arbres ? Laisser son système immunitaire le soin de combattre les infections sans recourir aux antiseptiques, antibiotiques et autres solutions anti-infectieuses. Quel serait l'étape rétrograde suivante ?!! :grrr:

tip-top rédacteur : :gni:... Oui... :hum:

On ne peut nier nos avancés scientifiques, le gain de confort dont nous bénéficions au quotidien, l'espérance de vie accrue, les prouesses médicales réalisées régulièrement... Mais si parfois ces gains indubitables s'accompagnaient de leur pendant néfaste ?

S'il fallait consommer avec modération notre confort ?

« Tout est poison et rien n’est sans poison ; la dose seule fait que quelque chose n’est pas un poison. »
Philippus Aureolus Theophrastus Bombastus von Hohenheim alias Paracelse


Nos toits nous protègent des intempéries tout en limitant nos déplacements, on est plus casanier. Nos solutions thérapeutiques nous protègent des pathogènes extérieurs mais en écartant l'action de notre police immunitaire celle-ci s'ennuie et dans certains cas se retourne contre nous sous la forme d'allergie. Les disponibilités et facilités alimentaires nous allègent d'une tâche périlleuse, la chasse, tout en apportant des calories de manière excessive... A chaque gain, on peut lui adjoindre un revers à la médaille.

Concernant notre alimentation et ce corps bâti pour la vie nomade, s'il n'était pas adapté à ces repas fixes et équitablement riches ? :penseur: Un peu comme une voiture où tu mettrais le mauvais carburant. Le corps est souple, résistant et contrairement à l'automobile, il ne tombe pas en rade instantanément mais sur le long terme...

Quand tu regardes la durée sur laquelle nous vivions en extérieur, il est fort surprenant de prendre comme fondation stable notre vie actuelle. Ce n'est qu'une transformation récente et peut-être inachevée...

Pour en revenir à ma lecture, elle s'appuie sur un regroupement de 80 études scientifiques et cela dans de nombreux domaines. Il y a une forme de redondance des conclusions qui les conforte. Le jeûne y est présenté comme un mécanisme de nettoyage, de réparation et de ré-équilibrage de la plupart des systèmes biologiques. Un peu comme une vidange mais bi-hebdomadaire :langue:

L'aspect économique pour une fois ne laissait pas soupçonner une publication financée par un quelconque lobby agro-industriel car tu m'accorderas que ces préconisations ne t'enjoignent à aucun achat supplémentaire, bien au contraire ! :siffle:

Extrapolation de la pensée de la visiteuse : Mouais... :mouais:

La contrepartie n'est pas forcément un prix trop lourd à supporter. Autant je peux t'accorder l'idée d'une nécessaire modération, autant je n'adhère pas à l'intérêt d'un jeûne, fut-il intermittent.

tip-top rédacteur : Hmmm... Il faudrait le tester. Cependant de la conception de l'idée du jeûne et de ses bénéfices à sa mise en pratique il y a un pas immense à franchir... :penseur:

Et toi, tu en penses quoi ? :langue:

Choisis ta team : Visiteuse, tip-top ou... la tienne :hehe:

Vues : 301 - Commentaires : 2

Commentaires :

Lien vers ce commentaire J'ai compris :hihi:

C'est une position très sage :hehe:.

Pour ma part, l'article que j'avais lu m'avait interpellé et certains arguments convaincus... d'où ces mots posés au-dessus :grucho:

Après au-delà de la simple théorie, il faudrait que je le teste pour voir ce que ça peut donner : difficulté, gain d'énergie réelle ou simple placebo, conséquence sur le corps... Bon, j'espère que ça ne me tuera pas quand même :langue:

05 Mar 2017 à 04 h 51

Papyrus
Lien vers ce commentaire En temps normal j'appartiens à une team déjà... mais là, je suis partisante de ma propre team ! Manger sans ressentir de frustation... Se faire plaisir quand on en a envie et sortir prendre l'air avec son podomètre le plus souvent possible...
Manger c'est tellement bon ! Il n'y a pas de mal à se faire du bien !
Pour moi, manger avec frustration pourrait envoyer un faux message au corps... bref je ne sais pas si je me fais comprendre mais je me comprends ! ;-)

04 Mar 2017 à 14 h 02

Lyah

:

:

:

:

:chinois: :charte: :bigrin: :batman: :attention: :ange: :arf: :clown: :confiant: :content: :cool: :cool2: :cooool: :cowboy: :decu: :diable: :dontcare: :epee20centmodif: :erk: :fillette: :fleched: :gni: :grr: :grrr: :grucho: :gun: :hehe: :hihi: :hihi2: :hiver: :hum: :idee: :infirmiere: :langue: :love: :malade: :malade2: :mariee: :marin: :marrant: :mort: :mouais: :myope: :niark: :ninja: :nooo: :nuage: :o: :Oo: :ouin: :oups: :penseur: :pfff: :pirate: :punk: :punk2: :ring: :robot: :robotange: :roi: :roi2: :rouge: :salut: :seventiz: :sick: :siffle: :slajou: :smile: :smiley29: :snif: :sniff: :soleil: :taureau: :tongue2: :unsure2: :vengeance: :winks: :wouah: :x: :yeah: :yeah_baby: :zicgood: :zazoo: :zik: :zik2: :zik3: :zik4: :fouetbase:

Autres (à la demande d'Emcle ;)) :

:3694: :9384: :74591: :bhouhou: :bienjoue: :boulay: :dejarefuse: :deterrage: :fouet_2: :jeplaidenoncoupable: :mdr: :naaan: :neutre_final: :saber: :syn: :tusors: :yeepee: :youpi: :yurk: :zibou:

Une illustration à tes propos ? Tu sais... Confucius disait : "Une image vaut mille mots."
Attention ! 1Mo max et format jpg, jpeg et png exclusivement ! Nous ne sommes pas faciles ! :hihi:

La digression - Version 0.0.2 : La meilleure avant la suivante :p - Statistiques - Contact
Valid XHTML 1.0 Strict

© La digression, 2016/2017 - Tous droits réservés